Le handicap génère de la coopétition

Lors d’une récente réunion au Groupe La Poste, j’ai pris conscience que la Responsabilité Sociale de l’Entreprise (RSE) aurait des implications au coeur même de ce qui fait l’entreprise aujourd’hui : la compétition.

J’étais au sein de la Direction du Projet Diversité et Handicap du groupe. L’un de mes interlocuteurs expliquait : “les relations entre responsables Mission Handicap sont très ouvertes. Il n’y a pas de compétition, mais plutôt une volonté de s’entraider”. Nous convenions que c’était le cas notamment au sein du Club Etre, animé par Anne Voileau et son équipe.

Voilà donc un sujet qui place les entreprises sur un plan nouveau, celui de la “coopétition”. Un terme qui nous est venu des Etats Unis dans les années 90. Il s’agit, sans annuler tout effort de faire mieux que les autres, de mettre en oeuvre aussi vite que possible ce qui a été réussi quelque part. D’autres sujets sont concernés : la diversité, le respect de l’environnement, le stress …

Bref, tous les thèmes de la RSE, dont on n’a pas fini de mesurer l’impact sur la société. Et pour commencer sur ceux qui vivent la coopétition, et qui témoignent, comme l’a fait cette personne, du plaisir qu’il y a à progresser avec ses pairs.

Laurent Ryckelynck

Articles relatifs

0 commentaire

rssCommentaires en RSS   transmitTrackBack URI

Il n'y a pas encore de commentaires




addLaisser un commentaire