Lancer un projet comme une pièce de théâtre

La Grande MagieUn projet d’équipe démarre toujours par une première rencontre entre les participants. Trop souvent, les responsables du projet vont droit au but : situation, objectifs, organisation et répartition des tâches, moyens disponibles. Ils pensent ainsi montrer leur détermination et gagner du temps.


Hier, j’étais à la Comédie Française, voir la très agréable pièce La Grande Magie, d’Eduardo de Fillipo, mise en scène par Dan Jemmett. Celui-ci explique comment il procède avec ses acteurs.


Les premières semaines de répétitions, j’ai voulu organiser une manière ludique de travailler et de provoquer un peu l’inspiration. Pour mieux comprendre les personnalités de chacun, j’ai demandé aux comédiens d’aller chercher où ils le voulaient, avec deux tickets de métro et un budget maximum de dix euros, un objet qui pouvait s’apparenter à leur personnage. En salle de répétition, on a étalé les objets sur la table, et on a commencé à explorer l’univers de La Grande Magie. Nous avons imaginé, depuis ces objets modestes, ce que la pièce pouvait représenter pour le napolitain Eduardo De Filippo, alors que je suis un Anglais qui travaille avec la troupe des Comédiens-Français…


Un but précis : monter une pièce. Mais un chemin impacté par la vision et les désirs des acteurs. Voici un bel exemple de leadership et de management en dynamique humaine de la part de Dan Jemmett.


C’est aussi ce que nous nous efforçons de proposer à nos client pour favoriser la cohésion d’équipe et la mobilisation, surtout dans un contexte d’interculturalité. Lorsqu’ils acceptent de perdre un peut de temps au début du projet pour mieux se retrouver par la suite.

Articles relatifs

0 commentaire

rssCommentaires en RSS   transmitTrackBack URI

Il n'y a pas encore de commentaires




addLaisser un commentaire