Respect pour les media-passerelles

Aujourd’hui, je rends visite, dans leur cocon temporaire de La Ruche (une excitante pépinière d’entrepreneurs sociaux) à Réjane Ereau et Marc Cheb Sun respectivement directrice-adjointe et directeur de la rédaction du magazine Respect et du site No Ghetto.
Je dois dire que leur initiative m’intriguait. Respect Magazine est un creuset improbable dans lequel se mêlent articles de fond et prises de positions sur la diversité, papiers sur le rap, le hip-hop … et pleines pages d’annonceurs institutionnels (SNCF, Axa, L’Oreal …).
A voir le parcours de ce projet tout au long de ces cinq années de débats sur la diversité, à écouter Marc et Réjane, je comprends mieux le rôle de ce media-passerelle. Comme le dit Marc, 
“ce journalisme « alternatif » (dans le sens où il ne répond pas aux lois du marché), ces médias « de la diversité » viennent en quelque sorte réparer les lectures unilatérales”. 
Respect magazine a participé à déminer le terrain, entre des décideurs politiques et économiques, observateurs intéressés mais lointains, et des populations dont les expressions méritent d’être reçues dans leur authenticité.
C’est finalement un merveilleux travail qui, comme le dit Marc, apporte une respiration dans l’identification des enjeux, les recherches de solutions, la construction de solidarités”
Je crois à un réel avenir de ces media-passerelle, outils totalement adaptés à un rôle d’accélérateur de la dynamique humaine dans les sujets complexes comme l’environnement, les comportements de consommation, l’éthique des affaires, le droit, etc…
Comme nous le disions avec Marc et Réjane : si ce travail avait été fait pendant la construction du projet de consitution européenne … l’histoire aurait sans doute été différente.
Laurent Ryckelynck

Articles relatifs

0 commentaire

rssCommentaires en RSS   transmitTrackBack URI

Il n'y a pas encore de commentaires




addLaisser un commentaire