Reconnaissez-moi ! (… ou je stresse)

Il y a quelques temps, j’assistais à la publication du Baromètre Le bien être psychologique au travail , réalisé par l’Ifop et parrainé par Psya et Malakoff-Mederic.
En parcourant ce rapport, je retiens deux chiffres.
Au plan des domaines dans lesquels les salariés pensent que l’entreprise doit intervenir en priorité pour améliorer la santé et le bien-être de ses salariés, ceux-ci (dans les entreprises de plus de 250 salariés) répondent en premier (67%) : “l’amélioration des pratiques managériales”.
Lorsqu’on leur demande ensuite ce qu’il faudrait améliorer dans les-dites pratiques managériales, encore une fois en premier (77%), apparaît : “Une meilleure reconnaissance des salariés.”


Qui commence ?

Voilà donc la reconnaissance reconnue comme un facteur limitant essentiel de la dynamique humaine de l’entreprise.
Mais chacun sait que si je ne reçois pas de reconnaissance de mon patron, je risque peu d’en donner à mes collaborateurs. Question : va-t-on attendre que le big boss s’y mette ou allons-nous prendre les choses en main ?


Laurent Ryckelynck

Articles relatifs

0 commentaire

rssCommentaires en RSS   transmitTrackBack URI

Il n'y a pas encore de commentaires




addLaisser un commentaire