Apprendre de l’expérience des autres

Confrontés à la perspective d’une nouvelle expérience, nous nous projetons dans le futur pour imaginer le bénéfice que nous en retirerons. Dans ce but, nous avons tendance à anticiper le bonheur futur sur la base de nos propres évaluations et jugements de l’événement à venir. Quoi de plus naturel !


Daniel Gilbert, professeur de psychologie à Harvard, est un spécialiste reconnu de la science du bonheur. Il vient de mener une étude, publiée dans Science, dont les résultats bouleversent les idées préconçues.



Les gens ne réalisent pas quelle puissante source d’information l’expérience d’une autre personne peut être déclare le Pr Gilbert.


Les chercheurs ont conçu une étude qui permette de comparer d’un côté des personnes qui se projetaient dans le futur sur la base de données informatives présentant l’événement à venir et, de l’autre, des personnes qui ne savaient rien de cet événement futur mais qui savaient uniquement combien des personnes inconnues l’avaient elles-même apprécié.


“Les gens pensent que le meilleur moyen de prédire combien ils seront heureux dans le futur est de découvrir en quoi consiste ce futur, mais ce qu’ils devraient chercher à savoir c’est en quelle mesure des personnes qui ont déjà expérimenté cette expérience future en ont retiré du bonheur.


Dans l’une des expériences, des femmes devaient prédire combien elles apprécieraient un “speed date” avec un homme. Certaines ne connaissaient rien de l’homme à rencontrer excepté le rapport d’expérience d’une autre femme qui l’avait déjà rencontré. Dans un autre groupe, des femmes pouvaient lire les informations décrivant le profil de cet homme et voir sa photographie.


Le groupe des femmes qui n’avaient accès qu’à l’expérience des autres fit de biens meilleurs pronostics de leur plaisir futur que celui des femmes qui disposaient des profils et photos.

Par erreur, les deux groupes pensaient que les meilleures estimations proviendraient justement de l’étude du profil et de la photo.




Je vous avoue que ces résultats ravissent l’équipe Togeth’art. Cela fait maintenant environ deux ans que nous avons initié nos enquêtes expérientielles, un procesus dans lequel nous interrogeons les salariés sur leur propre expérience relative à un sujet clef pour l’entreprise, pour ensuite partager toutes ces expériences et permettre à chacun d’apprendre de l’expérience des autres. Nous avons mené ces enquêtes à plusieurs reprises dans le domaine de la relation aux personne handicapées et de l’entrepreneuriat. Dans tous les cas, les témoignages recueillis sont sources d’enrichissements réciproques pour les collaborateurs et de dynamique humaine pour l’entreprise.

N’est-il pas grand temps de faire appel à la sagesse populaire ?

Articles relatifs

0 commentaire

rssCommentaires en RSS   transmitTrackBack URI

Il n'y a pas encore de commentaires




addLaisser un commentaire