Où apprend-on à se réaliser ?

En avant première et en exclusivité, je voudrais vous faire part d’une surprise. Elle est apparue dans l’enquête expérientielle que nous avons menée pour l’Association des HEC.
Cette école arbore depuis de nombreuses années le slogan “apprendre à oser”. Il était tentant de remonter à la source, c’est à dire aux expériences d’oser vécues par les anciens élèves de cette école.
Lorsqu’on les interroge sur leurs expériences d’entreprenariat (création ou reprise d’une entreprise), les HEC placent en premier dans la hiérarchie de leurs motivations Me réaliser, avec une contribution de 40% loin devant l’incarnation de leur rêve : Concrétiser une idée (17%).
Bien entendu, on pourra, et c’est légitime, argumenter sur les biais de la question. Quoi de plus noble que d’afficher le souhait de se réaliser? Surtout lorsque les autres réponses possibles sont souvent plus nombrilistes ou matérialistes.
Toutefois, je me pose une question. Si la réalisation personnelle est la grande affaire des entrepreneurs (d’HEC ou d’ailleurs, très probablement), où apprend-on ce qu’est la réalisation personnelle ? Où y réfléchit-on ? Avec qui peut-on échanger sur cette question essentielle ?
Réponse : nulle part. Comme, plus généralement, ce qui fonde la motivation. Le seul débat a lieu dans notre tête, et je me demande si ceux qui entreprennent ne sont pas ceux qui ont le mieux mené cette réflexion interne.
Si cela est vrai, il y a de nombreux entrepreneurs qui s’ignorent, méconnaissant leur propre dynamique humaine.
Et si HEC leur ouvrait des portes pour ces réflexions ?
Laurent Ryckelynck

Articles relatifs

0 commentaire

rssCommentaires en RSS   transmitTrackBack URI

Il n'y a pas encore de commentaires




addLaisser un commentaire